? Quelle différence entre le KravMaga et les sports de combat ou arts martiaux

? Quelle différence entre le Krav Maga et les sports de combat ou arts martiaux

Le Krav Maga n’est pas un sport de combat, c’est un système de self défense caractérisée par une approche logique, simple et efficace basé sur les réflexes naturels et la biomécanique du corps humain. Il n’y a pas de compétition et de règles, le but du krav maga est d’apprendre à se défendre pour répondre à chaque situation de la vie.

 

? Est-ce accessible à tous

? Est-ce accessible à tous

.La méthode KMC se pratique à partir de 14 ans, sans limite d’âge ni aucune condition physique particulière

? Comment fonctionnent les cours

? Comment fonctionnent les cours

.Nos cours sont mixtes, adolescents, femmes et hommes s'entraînent ensemble afin de maîtriser au mieux les techniques et d’être au plus proche d’une situation réelle

? Pourquoi nous n’avons pas de ceinture et de grade

? Pourquoi nous n’avons pas de ceinture et de grade

.La vie ne suit pas un programme, ce n’est pas une ceinture ou un grade qui vous sauveront la vie

.Chez KMC, nous développons l’instinct, les bons réflexes, la remise en question et le mental à chaque cours

? Pourquoi KMC ne participe pas aux championnats de Krav Maga

Pourquoi KMC ne participe pas aux championnats de Krav Maga

.Le Krav-Maga est une méthode efficace, réaliste ou tous les coups sont permis. Le fait de créer des compétitions va limiter son efficacité et le rendre martial avec des règles et des katas

? En combien de temps je saurai me défendre

? En combien de temps je saurai me défendre

.En pratiquant au minimum 2 fois par semaine, KMC vous garantis qu’en 6 mois vous pourrez vous défendre

? Puis-je débuter ma pratique à tout moment

? Puis-je débuter ma pratique à tout moment

! Oui, les inscriptions se font tout au long de l’année, vous pouvez commencer maintenant

? A combien ai-je droit de cours d’essai

? A combien ai-je droit de cours d’essai

.Vous pouvez essayer pendant 2 semaines gratuitement  à n’importe quelle période de l’année

? Quelle tenue dois-je porter

? Quelle tenue dois-je porter

.Venez comme vous êtes à l’aise

? Faut-il un équipement spécifique

? Faut-il un équipement spécifique

.Seule, la coquille est obligatoire à chaque entraînement

? Comment savoir si je suis en légitime défense

? Comment savoir si je suis en légitime défense

La légitime défense est prévue à l’article 122-5 du code pénal dans son livre premier (Disposition Générales). C’est une cause d’irresponsabilité pénale, ce qui signifie qu’elle empêche que soit engagée la responsabilité pénale de l’auteur bien que l’infraction soit constituée dans tous ses éléments (éléments légal, matériel et moral). Il s’agit plus précisément d’un fait justificatif, c’est-à-dire une cause d’irresponsabilité liée à l’infraction elle-même et non à son auteur.

« N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, effectue dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte » (art 122-5 CP)

Pour agir dans le cadre de la légitime défense des personnes, l’agression contre soi-même ou autrui doit répondre à trois conditions (cumulatives) :

actuelle : le danger est imminent

injustifiée : l’agression est interdite – riposter aux forces de police pendant une manifestation par exemple ne peut être considéré comme de la légitime défense

réelle : l’agression ne doit pas être putative (la jurisprudence admet cependant que des éléments trompeurs peuvent justifier une légitime défense putative).

En outre, la défense doit répondre à trois critères (cumulatifs également) :

nécessaire : il n’y a aucun autre moyen de se soustraire au danger ;

simultanée : la réaction doit être immédiate, par exemple : on ne doit pas agir par vengeance ou dans le but de stopper l’agresseur en fuite ;

proportionnée à l’agression : il ne doit pas y avoir d’excès dans la riposte.

Il existe en droit français deux cas dans lesquels la légitime défense est présumée : d’une part, pour repousser, de nuit, l’entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité ; et d’autre part, pour se défendre contre les auteurs de vols ou de pillages exécutés avec violence. Dans ces cas, le défendeur n’aura pas à prouver qu’il était en état de légitime défense.

Extrait de l’encyclopédie Wikipédia.